Les différentes paralysies

Il existe 5 grands types de paralysies au membre supérieur :

Les paralysies radiculaires ou névralgies cervico-brachiales par compression des racines nerveuses à la sortie de la moelle épinière (hernie discales…).

Elles sont prises en charge par nos confrères neurochirurgiens.

Les paralysies prises en charge par les chirurgiens de la main spécialisés :

Les paralysies du plexus brachial

Elles correspondent aux lésions des troncs nerveux (origine des nerfs) au cou et au creux axillaire, dans les suites d’accident de moto notamment. Ces paralysies font l’objet d’une chirurgie nerveuse directe quand elles sont récentes, avant 1 an du traumatisme et d’une chirurgie palliative de transfert musculo-tendineux au-delà.

Les paralysies tronculaires

Elles correspondent aux lésions directes des différents nerfs. Elles font l’objet d’une chirurgie nerveuse directe (libération, réparation) quand elles sont récentes, en deçà de 1 an et d’une chirurgie palliative de transfert musculo-tendineux au-delà de 1 an du traumatisme.

La main spastique

Elle correspond aux conséquences des atteintes directes du cerveau sur la main. La chirurgie ne peut être ici que palliative et ne se fait pas avant la fin de la première année post-traumatique, il s’agit d’intervention de dénervation sélective, allongement musculaire, arthrodèse (fusion articulaire) et transfert musculo-tendineux.

La main tétraplégique

Elle correspond aux conséquences des atteintes directes de la moelle épinière sur la main. La chirurgie ne peut être ici que palliative et ne se fait pas avant la fin de la première année post-traumatique, il s’agit d’intervention d’arthrodèse (fusion articulaire), de ténodèse (fixation tendineuse) et de transfert musculo-tendineux