Présentation

La main tétraplégique est le nom donné aux différentes formes de paralysies de la main d’origine médullaire. C’est-à-dire aux conséquences des atteintes de la moelle épinière sur la main.

Ces paralysies sont le plus souvent la conséquence d’un grave traumatisme responsable d’une lésion de la colonne vertébrale sectionnant la moelle épinière au niveau cervical, c’est la tétraplégie.

La prise en charge doit être pluridisciplinaire. Au début de la lésion de la moelle épinière, la paralysie de la main n’est pas au premier plan et la prise en charge est faite par les confrères neurologues et/ou neurochirurgiens puis par des médecins rééducateurs spécialisés. Enfin, après au moins un an d’évolution, quand la paralysie est stabilisée, une prise en charge spécifique de la main paralysée avec une consultation auprès d’un chirurgien de la main spécialisée peut être organisée.

Il existe différentes formes de paralysies dans la main spastique qui dépendent du niveau d’atteinte de la moelle épinière, plus l’atteinte est proximale, plus la paralysie est sévère.

On va ainsi définir trois zones :

  • la zone sus-lésionnelle (au-dessus de la lésion) dans laquelle tous les muscles sont indemnes,
  • la zone lésionnelle au niveau de laquelle les muscles sont paralysies mais sans spasticité,
  • la zone sous-lésionnelle dans laquelle les muscles sont paralysés mais spastique.

Les grandes formes d’atteinte seront donc décrites en fonction du dernier muscle indemne appartenant à la zone sus-lésionnel. Cependant, il pourra exister différentes formes de paralysie malgré un niveau d’atteinte médullaire identique par une variation d’étendue de la zone lésionnelle.

L’examen clinique attentif et répété aura pour but d’évaluer les muscles fonctionnels (testing musculaire) afin de préciser la chirurgie possible.

En effet, l’origine de la paralysie étant médullaire (moelle épinière), une chirurgie nerveuse directe n’est pas possible et seule une chirurgie palliative de transferts musculo-tendineux, de ténodèse (fixation de tendon) et/ou d’arthrodèse (fusion articulaire) pourra être réalisée.