Le nerf radial innerve les muscles extenseurs du coude, du poignet et des doigts et donne sa sensibilité à la face dorsale de la main.

Sa lésion à la sortie du creux axillaire (rare) entraîne donc un déficit complet d’extension active du coude, du poignet et des doigts ainsi qu’une anesthésie de la face dorsale de la main.

Sa lésion au niveau du bras se rencontre le plus souvent dans les suites d’une fracture de la diaphyse humérale et entraîne un déficit d’extension du poignet et des doigts.

Sa lésion au niveau du coude se rencontre dans les fractures luxations du coude mais également de manière spontanée dans le syndrome compressif du nerf interosseux postérieur. Cette lésion au niveau du coude entraîne une faiblesse d’extension du poignet et un déficit d’extension des doigts et du pouce.

Quel que soit le siège de la lésion, une chirurgie sera nécessaire en urgence pour stabiliser le squelette en cas de fracture ou une exploration chirurgicale en cas de plaie.

Dans les traumatismes fermés, si la récupération ne débute après 5 mois du traumatisme, une intervention d’exploration réparation nerveuse sera nécessaire.

Dans les paralysies tardives vues au-delà d’un an, une intervention palliative de transfert musculo-tendineux au niveau de l’avant-bras permettra de restaurer l’extension du poignet et des doigts.